skip to Main Content
Confinement : En France VS En Chine

Confinement : en France VS en Chine

Face à la pandémie du coronavirus en France, le président Emmanuel Macron a pris des mesures fermes la semaine dernière devant le nombre de cas et de décès qui ne cessent d’augmenter. Avec aujourd’hui 19 856 cas confirmés et 860 décès (chiffres datant du 24 mars), le stade 3 est désormais déclaré. Le président annonce le 12 mars la fermeture de tous les établissements scolaires et des commerces non essentiels en France. Même si les transports en commun sont toujours assurés, les réunions de groupe sont interdites et les déplacements sont vivement limités dans la mesure du possible. La France est confinée pour une durée de 15 jours. Sous peine d’amende de 135€, seules les sorties nécessaires au ravitaillement, liées à la santé ou au travail ne pouvant pas se faire à distance, sont accordées sur attestation signée et datée.

Une première phase de confinement pour la France

  • La France s’organise en télétravail
La France s'organise en télétravail
Durant le confinement, les salariés français se retrouvent en télétravail

Dès lundi 16 mars, pour la majorité des salariés français, une seule solution s’impose à cette période de confinement : le télétravail. Cette crise sanitaire a entraîné un pic de trafic internet équivalent à 2 millions de vidéos en une seconde dans le monde il y a deux jours. C’est le plus haut record jamais atteint par DE-CIX, carrefour mondial de l’Internet situé à Francfort, sans compter que le trafic pourrait encore progresser dans les prochains jours.

Nombreuses sont les entreprises à utiliser les plateformes collaboratives telles que Slack (messagerie de groupes intégrant divers espaces de discussion pour chaque sujet concerné) et Trello (plateforme de gestion de tâches).

Quant aux adolescents, leurs cours sont assurés en ligne par leurs professeurs. Pour les plus jeunes, ils se retrouvent attribués d’une liste de devoirs.

Les employés dans les restaurants, boutiques et autres commerces qui ont été contraints d’arrêter leur activité se retrouvent jusqu’à présent en chômage partiel.

  • Le mobile, meilleur allié
Le téléphone portable devient essentiel durant le confinement
Le téléphone portable devient essentiel durant le confinement

Ce sont dans ces moments-là que l’on se rend compte que l’outil indispensable est notre téléphone portable. Les Français se tournent vers leur mobile afin de s’informer, se divertir, travailler et garder contact avec leurs proches.

Le confinement a été un coup de pouce pour les influenceurs et YouTubeurs qui ne manquent pas de créativité dans les vlogs qu’ils mettent en ligne durant leur période de confinement ou dans leurs publications / stories sur Instagram énumérant les activités qu’on peut faire chez soi.

Une chose est sûre, les chaînes de télé, les plateformes de live streaming, les vidéos YouTube, les réseaux sociaux et les applications mobiles vont connaître un taux important de trafic !

La révolution du télétravail en Chine

Cette situation de confinement et de télétravail, les salariés chinois l’ont déjà vécue. Afin de limiter la propagation du virus, les entreprises chinoises qui privilégiaient jusqu’alors le présentéisme au travail, ont également imposé à leurs salariés cette nouvelle méthode du travail depuis chez soi. Par conséquent, ce sont 200 millions de salariés chinois qui se sont retrouvés en situation de télétravail : un exemple fascinant de travail à distance à grande échelle !

  • Les applications collaboratives devenues stars des téléchargements

En Chine, les fermetures de villes ont commencé depuis janvier 2020. Par conséquent, les statistiques ont montré un temps passé sur mobile qui est passé à 5 heures par jour en moyenne, soit une augmentation de 30 % par rapport à la moyenne de 2019.

DingTalk, Lark, Wechat Business…si ces applications vous sont inconnues, ce sont pourtant les outils les plus utilisés par les salariés chinois, atteignant des records de téléchargements.

En tête des classements de téléchargements mobiles, l’application DingTalk (钉钉 ding ding en chinois) créé par le géant Alibaba en 2014, qui est l’outil indispensable du moment de tout salarié chinois !

Considéré comme l’équivalent de Slack, DingTalk est bien plus qu’une simple plateforme de messagerie en ligne. C’est un outil efficace de management, de stockage de documents, de synchronisation de calendriers, de pointage de la présence des employés ou de demande de congés et bien plus encore !

Vous l’aurez compris, DingTalk centralise de multiples fonctions liées à l’organisation en entreprise en une seule application.

Avec déjà 100 millions d’inscrits en 2018 selon Alibaba, l’application ne cesse de faire fureur auprès des entreprises.

La culture et le divertissement en France restent accessibles

En soutien à cette période difficile, la chaîne Canal + a déclaré être visible en illimité, un bonheur pour tous les Français et une bonne stratégie pour la chaîne qui compte augmenter ses parts d’audience.

Les amoureux d’art et de culture seront servis également puisque l’Opéra National de Paris a même mis en ligne ses spectacles gratuitement jusqu’en mai !

De plus, des expositions virtuelles du Château de Versailles ou du Grand Palais sont disponibles.

Comme en Italie, les citoyens français apportent leur soutien à leur échelle au corps médical qui reste actif du matin au soir. Ainsi, dans les environs de 19h – 20h, on peut entendre un concert d’applaudissements depuis les balcons en l’honneur de ces héros actuels.

La Chine en période de confinement

Si certains Français s’adaptent plus ou moins facilement à leur période de confinement, d’autres doivent faire preuve de créativité afin de combler l’ennui. On se demande alors : comment vivaient les Chinois lors du confinement ? Quelles étaient les règles à suivre ?

A Nanjing, la ville affiche actuellement zéro nouveau cas infecté par le coronavirus. Une situation enviable pour d’autres pays où le taux de contaminés augmente de jour en jour malgré le confinement.

Des mouchoirs sont disposés dans les ascenseurs pour presser les boutons
Des mouchoirs sont disposés dans les ascenseurs pour presser les boutons

Voici la liste non exhaustive des règles mises en place dans la ville :

  • Le port du masque obligatoire pour toute personne
  • De l’affichage sauvage sur fond rouge interdisant les regroupements
  • Des mouchoirs pour presser les boutons dans les ascenseurs
  • La prise de température obligatoire et sans contact de tous les automobilistes par la police
  • Les coordonnées du livreur inscrites sur votre repas à emporter / colis
  • Le film plastique séparant le conducteur du client dans les taxis
  • Une application mobile montrant les lieux où des cas de contaminés ont été détectés
  • Des cours en ligne pour les étudiants (et idem pour les cours d’arts plastiques et de sports !)

Une chose est sûre, ces mesures de sécurité et d’hygiène ont finalement porté leurs fruits !

Les conséquences du confinement en Chine

  • Fermeture des hôpitaux temporaires
Cérémonie de fermeture au stade Hongshan qui a servi d'hôpital temporaire
Cérémonie de fermeture au stade Hongshan qui a servi d’hôpital temporaire

A Wuhan, épicentre de l’épidémie, la situation est bien meilleure qu’avant et pour cause : la guérison des patients entraîne la fermeture des 16 hôpitaux temporaires.

Afin d’éviter toute propagation du virus par les patients contaminés, les lieux publics tels que les parcs d’exposition et gymnases avaient été pris d’assaut afin de servir d’hôpitaux momentanés. C’est le cas pour le stade Hongshan qui accueillait 1 124 patients.

Un exploit et une réactivité efficace pour ces 16 hôpitaux temporaires qui ont regroupé au total 13 000 patients.

  • La reprise du boulot

En Chine, la vie reprend au fur et à mesure son cours normal.

Les salariés reprennent le chemin du boulot mais les usages d’hygiène persistent. Ainsi, le port du masque est toujours d’actualité, les distances entre les individus sont respectées et le gel hydroalcoolique est toujours utilisé par précaution. Après une longue période de confinement, les habitants évitent encore les sorties de groupes.

Pour les étudiants, les cours se font toujours en ligne. Cependant, la période de confinement a été l’occasion pour eux de s’adonner à de nouvelles compétences comme la cuisine grâce aux multiples applications qui proposent des recettes variées comme l’application “豆果美食” (dou guo mei shi).

  • Quand le télétravail et le confinement ne font pas bon ménage
Une hausse importante du nombre de divorces en Chine suite au confinement
Une hausse importante du nombre de divorces en Chine suite au confinement

Qui dit confinement et travail à la maison, dit aussi de rester H24 avec son / sa conjoint(e), ses enfants, ses colocataires. Étonnamment, suite à la période de quarantaine en Chine, la situation s’avère difficile pour les couples puisqu’on observe une augmentation du nombre de divorces. La raison principale d’après les spécialistes est le confinement qui donne lieu à des conflits au quotidien surtout chez les jeunes couples. La fermeture des bureaux avant la période de confinement serait une deuxième raison à cette hausse de demandes de divorce. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top
ICI CONSULTING