skip to Main Content
Les 3 Plus Beaux Temples De Chengdu

Les 3 plus beaux temples de Chengdu

L’histoire de Chengdu remonte à plus de 2300 ans, c’est pourquoi la ville regorge de monuments historiques. Si vous aimez les vestiges de l’histoire ancienne et l’architecture, vous serez ravis de visiter les plus beaux temples de la ville. !

Vous pourrez commencer par le monastère Wenshu, situé sur la rue de Wenshu Yuan au Nord de la ville de Chengdu.

1. Le monastère Wenshu – 文殊院

  • Son histoire :

Construit sous la dynastie Tang (618-907), le monastère de Wenshu était autrefois appelé temple Xinjiang. C’était un des foyers des moines bouddhistes de la province du Sichuan. Au cours des guerres de la dynastie Ming (1368-1644), le temple fut détruit.

Selon la légende, un grand incendie emporta entièrement le monastère et seules 10 statues de métal doré représentant des dieux et les 2 vieux arbres encore présents restèrent intacts. En 1681, un moine bouddhiste du nom de Cidu arriva aux monastère en ruines et y construisît une petite hutte pour y pratiquer l’ascétisme. On raconte qu’après sa mort, lors de sa crémation, les étincelles rouges des flammes formèrent l’image du bouddha Maitreya (bouddha bienveillant), ou la silhouette de Wenshu. C’est suite à cette apparition que le monastère prit le nom qu’on lui connait aujourd’hui. Entre 1697 et 1706, grâce aux donations d’officiers de l’armée et de civils, le monastère fut reconstruit.

  • À découvrir sur place :

Le monastère de Wenshu compte 5 temples, reliés les uns aux autres par de longs couloirs. Aux extrémités est et ouest sont placés de grandes cloches et tambours, et les chambres des moines et des visiteurs sont disposées de manière symétrique. La structure toute entière du monastère est composée de pierre et de bois, les piliers sont gravés d’images d’animaux et les fenêtres sont décorées de motifs.

De nombreuses reliques furent trouvées au monastère de Wenshu. Près de 300 statues bouddhistes faites d’acier, de bois ou de pierre et de taille humaine peuplent le monastère. La plus connue est la statue du Bouddha Myanmar, faite de jade, elle a une grande valeur culturelle et artistique. Une calligraphie venant de l’empereur Kangxi de la dynastie des Qing (1702) y est aussi exposée.

Le monastère est composé de nombreux pavillons abritant des maisons de thé, restaurants et boutiques d’arts. Les ruelles font office de place de marché et vous y rencontrerez des vendeurs d’encens, des masseurs et des diseurs de bonne aventure.

Le Temple Wenshu est aujourd’hui l’école la plus importante du bouddhisme Zen en Chine. Des fidèles s’y rendent tous les jours pour déposer de l’encens et prier le « Bouddha bienveillant ».

  • Comment s’y rendre :

Prendre les bus numéros 1, 16, 18, 55, 62, 64 et 75 et descendre près du temple à la station Wen Shu Yuan 文殊院.

Ou prendre la ligne de métro 1 et descendre à la station de Wen Shu Yuan 文殊院.

Horaires d’ouverture : de 9h à 17h.

Prix d’entrée : 5 RMB.

 

Vous pourrez ensuite visiter le temple Wuhou, mémorial en l’honneur des personnages historiques du royaume de Shu, dont Chengdu était la capitale il y a 1800 ans, pendant la période des Trois Royaumes. Construit vers 223, il est comme une fenêtre sur la vie quotidienne et la culture de cette époque.

2. Le temple Wuhou – 武侯祠

  • Son histoire :

De 220 à 265, les Trois Royaumes, Shu, Wei et Wu, combattaient pour tenter de remporter le pouvoir sur tout le territoire chinois. La zone autour de la vieille ville de Chengdu appartenait au royaume de Shu, qui était dirigé par le premier empereur Liu Bei et géré par son conseiller militaire Zhuge Liang.

Après la mort de leurs chefs, les royaumes de Wei et de Shu tombèrent, puis la dynastie des Jin fût crée en 265. Quelques années plus tard, le royaume de Wu disparu à son tour, mettant fin à cette période charnière de l’histoire de Chine.

Après la mort de Zhuge Liang en 230, le temple de Wuhou fût petit à petit converti en mémorial rendant hommage aux Trois Royaumes, à Liu Bei et à son célèbre stratège. Le temple fût nommé d’après le titre de « marquis de Wu » (Wuxiang Hou) qui fût accordé à Zhuge Liang de son vivant.

  • À découvrir sur place :

Lors de votre visite du temple, vous pourrez voir la tombe de l’empereur Liu Bei et le mausolée à la mémoire du conseiller militaire Zhuge Liang, ainsi que de nombreuses statues des héros de l’époque. Après avoir observé ces vestiges historiques, vous pourrez vous promener le long des allées ombragées du parc et vous reposer au bord du lac.

  • Comment s’y rendre ?

Prendre les bus 1, 57, 82, 334 et 335 et descendre à la station Wu Hou Ci 武侯祠.

Horaires d’ouverture : de 8h à 18h.

Prix d’entrée : 60 CNY par personne.

 

Enfin, visitez le Temple Qingyang, ou Qingyang Gong en chinois, le plus grand et le plus vieux temple taoïste de tout l’Ouest de la Chine. Il est souvent fréquenté par des fidèles en quête de réponses.

3. Le temple Qingyang – 青羊宫

  • Son histoire :

Selon la légende, Laozi (老子), le mythique fondateur du taoïsme, serait apparu à cet endroit sous la forme d’un jeune berger avec deux chèvres. À la suite de cette apparition, on construisit sur cet emplacement un temple taoïste. À l’entrée du temple Qingyang se trouvent donc deux chèvres, l’une à l’apparence normale et une autre plus étrange, dont les différentes parties du corps combinent les 12 animaux du zodiaque chinois. On dit que toucher ces statues de chèvres permet de guérir les maladies et de soulager la douleur.

Fondé au début de la dynastie Tang (618 -907), époque florissante pour le taoïsme, le temple a dû être réparé et reconstruit de nombreuses fois au cours des siècles. Les bâtiments actuels datent pour la plupart de la dynastie Qing (1644-1911).

 

  • À découvrir sur place :

Le pavillon des Huit Trigrammes (八卦厅 Bagua ting) est l’attraction principale du temple. Construit sur une base carrée et recouvert d’un dôme coloré, le bâtiment reflète l’ancienne philosophie chinoise selon laquelle « Le ciel est rond et la terre carrée« .  Les huit piliers sont recouverts de 81 dragons chinois en bas-relief, qui font référence à la numérologie chinoise. Sur le plafond se superposent les symboles des 8 trigrammes. Mais le plus impressionnant c’est que ce pavillon a été construit sans boulons ni chevilles, ce qui signifie que l’ensemble de la structure tient simplement par l’assemblage des pièces les unes dans les autres. Cet équilibre a défié plusieurs siècles d’intempéries sans aucune difficulté.

Encore actif, ce temple mêle le monde moderne actuel avec le monde ancestral de la culture taoïste. Vous perdrez volontiers la notion du temps en parcourant les innombrables œuvres d’art qu’il renferme.

  • Comment s’y rendre

Prendre les bus ligne 11, 19, 27, G27, 34, G34, 35, 42, 58, 59, 82, 129, 151, 165, 170, 309, 319, 1024 ou 1031 et descendre la station Gong Qing Yang 宫青羊.

Horaires d’ouverture : de 8h00 à 18h00

Prix d’entrée : 10 RMB

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top
ICI CONSULTING